Le wiki des listes participatives aux municipales 2020

Ce site a vocation à servir de mémoire commune pour échanger nos savoirs, expériences, informations entre groupes locaux qui se préparent dans toute la France en vue des municipales 2020.

Outils pour utilisateurs

Outils du site


point

Actions en cours

Attention : Ce n'est qu'une première approche, qui pointe l'existant au 01/11. L'organisation du groupe est en cours, la définition des compétences, souhaits, commissions, et donc actions, vont se définir et cette liste va évoluer au fil du temps.

La coordination du groupe passe par Commonspolis, voici la vision de Vladimir Ugarte, qui date déjà de septembre 2017 :

Depuis que nous nous sommes quittés à Barcelone, et mettant de côté la pause estivale, plusieurs initiatives ont pris et/ou commencent à prendre forme:

  • 1-  Avec Solenne (mouvement Utopia) et Elise (Aitec) nous avons pris contact avec Attac pour participer à l'Université d'Eté d'Attac. La participation de commonspolis s'est centrée au Séminaire : European municipalities for the democracy and solidarity against debt and austerity, spécifiquement à l'atelier numéro 2 traitant sur les Villes Sanctuaires ou Villes Réfuge. Pour cela, les plateformes ont proposé Sonia Abella de Barcelona en Comú pour exposer ce que la ville de Barcelona a pris comme initiative pour accueillir les migrants et lutter contre les dérives xénophobes pré et post-attentats (ici). Dans ce cadre, actuellement a lieu dans les places des quartiers barcelonais le Festival ."Cinéma Refugi" qui a pour but de promouvoir chez les barcelonais l'engagement solidaire avec la situation que vivent les les migrants et les réfugies. Quoi de mieux que l'image et le cinéma pour en débattre et agir. Nous avons aussi réussi à faire venir Brais García Fernandez de la marea atlántica de A Coruña, pour intervenir le lendemain 25 août dans le séminaire traitant sur le rapport entre les mouvements sociaux et les institutions (Face à l’Europe de l’establishment, une Europe rebelle ? Atelier: 2- Propositions progressistes, alternatives, expériences de désobéissance aux institutions européennes, pour l’émancipation. Quels rapports entre les forces politiques et les mouvements sociaux ?. L'idée était ici de pouvoir raconter avec les mots de Brais, jeune activiste de quartier, l'expérience de la Marea atlántica comme un processus divers et comme un vrai laboratoire politique et social. Brais a fait ressortir 6 idées/critères qui se sont forgés dans le code source de marea atlántica et qui me paraissent intéressantes pour notre démarche en France, à savoir:
  • a- dans la relation que les mouvements établissent avec les partis et les institutions, ils ont toujours privilégié le débordement  et le dépassement des limites entre le social et le politique
  • b- les méthodes et les manières de faire les choses sont tout aussi importantes que la finalités recherchées (moins de leadership et plus d'horizontalité)
  • c- il faut faire ressortir et accepter les conflits et les contradictions dans nos mouvements. Il y a des limites structurantes dans nos organisations, il faut en tenir compte et les assumer pour pouvoir les dépasser
  • d- travailler de façon minutieuse la construction de la confiance entre les mouvements et les institutions
  • e- l'essentiel est dans les “attentions” (“cuidados” en español) que nous portons dans nos relations
  • f- “si nos divertimos, ganamos” (si on s'amuse, on gagne) Ne jamais oublier de laisser la place à la joie, la fête et la créativité dans nos actions. (celle-ci est ma préférée ;-)
  • La participation à l'Université d'Attac, même si elle a été très ponctuelle, a permis de présenter (semer l'idée) que le municipalisme “citoyen” (participatif) est actuellement une vraie alternative politique viable et nécessaire. Plusieurs personnes sont venues voir nos deux invités pour leur proposer de participer à des initiatives locales pouvant montrer qu'il est possible de gagner les villes et surtout les villages. Cela a permis aussi de travailler avec certaines personnes d'Attac dans cette même perspective. Brais et Sonia sont partis forts et motivés de ce nouvel épisode d'internationalisme municipaliste. Personnellement, mon impression est d'avoir participé à une grande “messe” militante, par sa taille et sa diversité, où des débats forts intéressants pouvaient aussi côtoyer d'autres beaucoup plus académiques. C'est là toute la richesse ceci dit d'une telle université. Je crois qu'un effort reste à faire au niveau des méthodes et à l'organisation de l'animation dans les sessions de travail (ce fut d'ailleurs le même problème au Fearless…) . Il est difficile de parler de dialogue dans des amphis, et encore moins avec une séquence d'interventions des panelistes qui laisse peu de temps au débat. Nous avons tout à réinventer de ce côté là…
  • 2. Pour les Journées Alternatives Urbaines de Lausanne, activité dont Régis Niederoest nous avait présenté à Barcelone, nous avons invité David Bravo, urbaniste de Barcelona en Comú qui interviendra le dimanche 10 septembre pendant la “Rencontre sur les mairies alternatives en Espagne”.
  • 3. Nous serons aussi présents du 15 au 17 Septembre aux Les Rencontres de Curieuses Démocraties à Saillans. Deux membres des plateformes citoyennes 1) et moi même  serons de la partie. Ce sera un moment important pour rendre visible les initiatives en gestion sur le territoire français et avancer dans la définition d'une feuille de route d'une stratégie municipaliste collective vers l'horizon 2020.
  • 4. Ce sera aussi le cas de l'université d'Eté d'Utopia, le week-end juste après, du 28 septembre au 1er octobre à Mandelieu. Commonspolis y co-organise avec Utopia toute une matinée sur le municipalisme :
  • de 09:30 à 11:00: table ronde : Le municipalisme, pour des communes en commun.
  • de 11:00 à 13:00: ateliers Co-construire une agenda municipaliste pour 2020 en France. Assisteront : Neus Fábregas (nouvelle conseillère municipale de Valencia qui était dans le groupe commonspolis du FearlessCities), et d'autres membres des plateformes espagnoles ainsi que Sergi et moi.
  • 5. En Octobre, nous sommes en train d'organiser un atelier internationaliste au MAK3 avec nos amis espagnols. Le Mak3 est le point de rencontre annuel des mouvements sociaux, think-tanks et organisations sociales de l'Etat espagnol travaillant dans les thèmes du municipalisme,  de l'auto-gestion et du contre-pouvoir. Ce sera une belle occasion, si on réussit notre coup, à faire un retour sur ce que les dialogues entre nos différents pays ont apporté aux uns et aux autres, au projet commnspolis et à une vision d'un municipalisme internationaliste comme alternative au néoliberalisme dominant.
  • 6. Dans le même mois, il y a aussi, l'assemblée Européenne des Communs qui se déroulera du 25 au 27 à Madrid en relation avec le TransEuropa Festival. Nous essayons de monter des ateliers notamment avec Ahora Madrid, P2P Foundation et Remix the commons. On vous tient au courant des avancées…

Voilà en ce qui concerne les activités passées. Vous pouvez consulter les dates de ces différentes initiatives sur le site de commonspolis l'agenda municipaliste.

Il y a sûrement d'autres initiatives qui doivent être en train de se monter… Continuons de les partager. Il y a des synergies à dupliquer pour continuer à faire monter la mayonnaise. Et vous? vous mijotez quoi dans la marmite municipaliste?

Solidariamente Vladimir & Sergi (en pièce jointe le retour d'expérience de Brais Garcia qui a participé à l'ESU d'attac, afin de vous faire pratiquer l'espagnol ;-)

1)
sûrement de Marea Atlántica, A Coruña
point.txt · Dernière modification: 2017/11/02 19:27 par didier_f