Le wiki des listes participatives aux municipales 2020

Ce site a vocation à servir de mémoire commune pour échanger nos savoirs, expériences, informations entre groupes locaux qui se préparent dans toute la France en vue des municipales 2020.

Outils pour utilisateurs

Outils du site


paris-reunion-2018-02-18

Journée Paris du 18 février 2018

Personnes présentes : Chloé, Julien, Sébastien, Luca, Cyprien, Laurent, Camille, Tamara, François.

Relevé de décisions

Nous souhaitons travailler sur la question de la communication interne du groupe et de sa cohésion.

La première action publique sera au “triangle” près du Canal Saint Martin OSM Google

Trois types d'actions sont prévues (détails plus bas) :

  • porteur de parole (dans la rue, sans vrai support, sans lieu particulier) collecter et afficher la parole des habitants
  • café démocratique (dans un café) initier à la prise de décision collective
  • gros événement, type expo-demos ou autre.

Quelques groupes de travail sont constitués, certaines personnes se sont proposées pour chaque sous-groupes, d'autres peuvent se rajouter :

  • préparation de l'action porteur de parole (Laurent, Camille, François, Sébastien, Cyprien)
  • préparation de l'action café démocratie (Laurent, Camille)
  • communication (Antoine JC, Chloé, Sébastien, Luca, Cyprien, avec l'aide ponctuelle de Diane)
  • charte (Julien, Cyprien)
  • règlement intérieur (Julien, Cyprien, Antoine JC)

Prochaine réunion = mardi 6 mars

D'ici le 6 mars : un atelier de préparation à l'action.

Une personne sera chargée d'accueillir les personnes nouvelles pendant 10 minutes. (pour la prochaine réunion : Sébastien se propose).

Prochaine réunion, mardi 6 mars 19h15-21h30 (démarrage du travail à 19h30)

Esquisse d'ordre du jour :

  • Discussion à propos de la vie du groupe : communication et fonctionnement interne .
  • Restitution du groupe porteur de parole
  • Pour une première action pour la journée du 10 ou 11 mars.
  • Émergence d'un nom de groupe ?
  • Se mettre d'accord sur une définition propre d'une liste participative, à expliquer aux gens. En quoi nous différencions-nous des élus actuels (de partis politiques) qui visent à quelque chose de semblable ?

TODO

  • Faire un framadate pour une réunion (journée entière) de bilan des premières actions (fin mars à début avril avant le 14).
  • Se tenir au courant sur Pontoise, où ils sont en train de mettre en place des bornes interactives où les gens peuvent répondre en direct et voir listée leurs suggestions.

Points proposés pour figurer à l'ordre du jour

À partir du dernier CR de réunion et de notre documents de stratégie, les points possibles :

  • reprise de l’élection sans candidat de la zone test
  • définition d’une liste participative (chaque membre est invité à faire part de sa définition)
  • nom de notre groupe
  • réflexion sur nos outils informatiques (mobilisation, stockage, communication interne et externe…)
  • rédaction d'une charte (règlement intérieur, règle de fonctionnement)
  • choix du statut juridique du collectif
  • politique et processus d'inclusion des nouveaux (règles, formations…)
  • discussion sur une 1ère action extérieure (porteur de parole , pétition)

Points retenus pour l'ordre du jour

  • Relations, groupes
  • Choix zone test, puis actions
  • Sous-groupes ? Charte ? (urgent ?)
  • Définitions liste participative.
  • Inclusion des nouveaux : se donner une technique de gestion d'accueil ?

En début de séance : résumé pour les personnes nouvelles

(Une personne était déjà présente la dernière fois, une autre est présente aujourd'hui pour la première fois)

15-17 sept. 2017 Saillans décision de faire des listes participatives.

Paris : les mairies n'ont pas un pouvoir énorme. Clarifier intention. Notre rôle : animateurs pour partager cette envie et que d'autres montent une liste. On a travaillé sur les contraintes légales. Décembre 2017 : formation avec Tristan : qu'est-ce qu'animer la démocratie locale. 10 personnes pendant 3 jours. On entrevoit les types d'actions. Démarrage début mars ?

Wiki utile : https://listesparticipatives2020.frama.wiki/paris De manière plus générale, ce wiki présente les actions à Marseille, Paris, Les Molières, Grenoble, … (il y a aussi Toulouse mais qui n'est pas sur le wiki, ils sont très actifs, avec de l'ordre de 100 personnes aux réunions !).

Stratégie : communication, web, actions. On est en train de choisir un arrondissement test pour aller voir les gens : 10e ? 75010 démarche de participation de la part de la mairie. S'y concentrer pour apprendre comment construire une liste participative. Objectif souhaitable : avant fin juin on fait un point sur les actions mars-juin 2018.

Discussion sur le fonctionnement du groupe et sur sa cohésion

Nous souhaitons travailler sur la question de la communication interne du groupe et de sa cohésion.

(Ces élements pourront servir pour un Règlement Intérieur) Sur l'accueil : Tamara : la dernière fois, un peu tendu. Cette fois-ci : très bien. Laurent : méfiance préalable. Julien. Exclusion si promotion d'idées du genre racisme, sexisme, totalitarisme. Savoir désamorcer comportement, psychologie. Utiliser le respect du temps de parole. Sébastien : volontaire pour accueillir les nouvelles personnes pendant dix minutes.

Choix de la zone test pour impulser une 1ère liste participative

Quelques personnes du groupe ont préparé une visualisation et un commentaire du comparatif regroupant toutes les données que nous avons trouvées : https://listesparticipatives2020.frama.wiki/paris-reunion-2018-01-23

Pour mémoire, le budget participatif partout dans Paris représente 5% du budget total.

La dernière fois, on avait hésité : 75010, 75019, 75003.

  • Dans le 10e : déjà participatif.
  • Dans le 3e : pas du tout.

Vaut-il mieux aller là où c'est facile. Ou bien là où on sera en butte.

Exposé de ce que fait la mairie du 10e (échange avec quelques personnes du groupe). Beaucoup d'interactions avec les habitants. Cf. résumé du mail envoyé sur la liste.

Longue discussion avec arguments contradictoires

Arguments pour monter une liste dans le 75010

  • La vraie démocratie implique une co-décision des habitants. Même le 75010 est encore loin.
  • Utile aussi d'aider ceux qui vont dans ce sens au sein de la mairie du 75010.
  • Quelques personnes attachées au 75010 (petit, central par rapport aux autres envisagés).

Arguments pour monter une liste ailleurs que dans le 75010

  • Une liste participative dans le 75010 serait en concurrence (non souhaitable) ou en alliance (on se l'est interdit) avec le parti de la mairie. Or, nous nous voulons apartisans.
  • Mieux vaut aller là où rien n'est fait pour associer les citoyens. Sinon les électeurs du 75010 nous demanderont : qu'est-ce qu'une liste participative changerait par rapport aux décisions qui se prennent actuellement, et nous ne saurons rien dire.
  • Quelques personnes attachées à un arrondissement précis (75003, 75012).

Dédramatisation

  • Quel que soit l'arrondissement choisi, nous sommes légitimes en tant qu'habitants et usagers dans différents arrondissements de Paris
  • Le choix de l'arrondissement peut aussi se faire sur les lieux qu'on peut trouver pour faire des actions (réunions publiques).
  • Principe retenu : faire des actions en bordure du 10e pour à la fois profiter de l'interaction avec des élus du 75010, et des citoyens sensibles et engagés, et à la fois pour rencontrer des habitants des arrondissements voisins.
  • On pourrait s'investir dans des actions de rue pour pouvoir décider plus tard.
  • Pourquoi pas se poser la question du lieu des premières actions et ouvrir le débat plutôt que de celui de la première liste ?

Changement de la question : "quel arrondissement choisissons nous pour faire nos 1ères actions et pour ouvrir le débat ?"

Proposition du 75010, pas d'objection

On testera plusieurs endroits du 10e autant que possible limitrophes de plusieurs arrondissements.

Proposition et adoption du “triangle” OSM Goo comme lieu de notre première action publique en extérieur (c'est un lieu où EELV avait organisé un mini-Nuit Debout devant chez Prune près du canal Saint-Martin).

La Place de la République est adoptée également, mais plus tard.

Exercice d'émergence sur des actions

Matériau peut-être utile pour la charte

Suggestions de modalités des rencontres avec les habitants, arguments sur notre différence par rapport aux partis politiques :

  • Nous avons pour principe : pas de personne déjà élue, pas de personne membre d'un parti.
  • Poser cette question aux gens : comment exerces-tu, toi, ton pouvoir citoyen ? (dans le contexte des listes habituelles)

Types d'action

Détaillées plus bas :

  • Speed dating
  • Porteur de parole
  • Café démocratie
  • Expo-demos

Suggestions pour les actions de tout type

Articulation des actions entre elles

  • On pourrait faire nos premières réunions dans un café (moins d'aléas). Avec comme décision collective la préparation d'un événement à République.
  • Imaginer une succession d'événements publics, avec un fil conducteur.

Exemple :

  • Date 1. Porteurs de parole qui annoncent date 2.
  • Date 2. Cafés démocratie, qui annoncent date 3
  • Date 3. Gros événement dans l'espace public : de personnes qui ont déjà plus ou moins pris la décision de s'engager.
  • Décalquer Saillans. Série de réunions publiques.
  • Inviter des guest stars. Des invités associatifs locaux. Des invités élus ? Des partenaires citoyens (Archipel citoyen). Les vedettes parisiennes de la démocratie directe.
  • Aboutissons à une décision collective prise y compris par les badauds, ne serait-ce que pour fixer la date de la prochaine réunion.
  • Poser cette question aux gens : comment exerces-tu, toi, ton pouvoir citoyen ? (dans le contexte des listes habituelles)
  • Suggestion de faire une pétition comme à Barcelone, pour demander aux gens s'ils seraient d'accord pour monter une liste participative.
  • Faire de l'information sur le simple fait de déposer une liste : qu'a-t-on le droit de faire et comment ?
  • Choisir des endroits stratégiques. (interdits : proximité des collèges, lycées et écoles).
  • Occasion d'informer : sur Saillans, sur la date des prochains conseils de quartier dans le coin.
  • Joie, mime, musique. À intégrer dans nos méthodes d'action.
  • Il existe des paperboards portatifs.
  • Boîte à idées sur les marchés, dans la rue, dans les réunions. À exploiter pour éviter l'argument “ça rappelle les démarches habituelles pour lesquelles on sait que ça ne sert à rien” :
  • Crieur de rue, par exemple toutes les heures, pour faire savoir ce que les gens ont mis dans la boîte à idées (ou sur les feuilles du porteur de paroles).
  • Contacter des journalistes : médias contactés à NDDL, demander à Bastamag, Reporterre, France5,… Préparer pour les médias un timing précis de l'événement.
  • Mais soyons aussi notre propore média : captation, sélection, montage, diffusion FB etc.

Speed dating

(à intégrer selon les besoins dans les autres types d'action) Speed dating pour présenter le projet : exposer l'idée et répondre à quelques questions de la personne. À l'issue, la personne a à peu près la réponse.

Porteur de parole

Méthode :

  • (À Marseille, ils ont une bonne expérience de porteurs de parole).
  • Par groupe de quatre au moins. Deux ou trois questions ouvertes, simples. Feuilles de papier, ficelles, pinces à linge.
  • Deux personnes pour l'animation : interaction et captation.
  • Captation : extraire quelques phrases qui sont pertinentes pour la problématique générale, les écrire et les suspendre au fil.
  • Afficher une première question accrocheuse (et précise, concrète) écrite en gros pour accrocher les passants.
  • Sur un marché, les gens avaient demandé : qu'allez-vous faire à manger à midi ? (réflexion sur la question de l'alimentation).
  • Voir cette vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=FZI8xm-auVE Il y a aussi des exemples de questions qui n'ont pas marché.

Exemple de questions :

  • Qu'est-ce que la participation citoyenne à la politique locale ?
  • Paris : vous voulez y changer quoi ?
  • Demander aux gens s'ils veulent se sentir impliqués
  • Sur quels domaines concrets voudriez-vous avoir la main ? Avez-vous des idées sur comment y parvenir ? (Le concret permet d'écarter d'emblée la question partisane qui peut monopoliser la discussion). Si tout va bien, la discussion peut mener à faire comprendre que les partis peuvent être nuisibles à cette échelle locale.
  • Quelles infos sont importantes pour vous et auxquelles vous n'avez pas accès ?
  • Travailler à partir de notre charte des questions simples que chaque citoyen peut se poser. Il ne faut pas des questions fermées.
  • On peut imaginer deux questions : “Pensez-vous que nous sommes en démocratie ? Alors comment l'améliorer ?” En fait, il faut passer directement à la deuxième question, mais en restreignant à une problématique concrète pour la personne.

Cafés démocratie

Pour les autres événements, notamment en extérieur : avoir une date dans un café à proposer. Ça permet de toucher du doigt que s'engager = prendre sur son temps.

Cafés démocratiques, un peu calqué sur les cafés philo. Expérimenter le fonctionnement démocratique. S'entraîner à une prise de décision collective.

Expo-demos

Voici le concept de l'expo-demos. (issu de l'expérience acquise avec Les engraineurs, Génération future).

Place de la République. Entre les arbres : une ficelle avec des visuels grand format, qui attirent le regard et font s'approcher les gens. Au recto : l'indignation. Au verso : les solutions.

Plusieurs espaces différents dans l'exposition. Exemples :

  • Paris 100% participatif ?
  • Porteur de parole
  • Capitalisme vs on décide collectivement…

Inconvénient de ce format :

  • Ne se prête pas à une prise de décision collective.

Intérêt de ce format :

  • ça peut servir de publicité sur un café démocratique.
  • c'est aussi pour informer (sur les conseils de quartier, etc.)
  • Il y a quelque chose qui attire et qui crée de l'échange.
  • Le support (visuel) peut servir en toute occasion.
  • Ce n'est pas forcément un gros événement.

Besoins identifiés

On a besoin de créer un cercle de communication. Pour créer un visuel, Diane a besoin de :

  • un nom et les valeurs bien définies.
  • Que veut-on dans le site ?

Antoine proposait d'animer un atelier en commun pour créer le nom.

Différence entre Charte et Règlement Intérieur :

  • Charte : quelles valeurs (exemple : on s'attache à accueillir les nouveaux).
  • Règlement intérieur : notre fonctionnement (exemple : comment on accueille les nouveaux). ⇒ à faire de façon incrémentale.

Sous-groupes

Groupe préparation de l'action porteurs de parole. Laurent. Camille. Sébastien. François. Cyprien. Expérimenter. Faire un kit pour les autres actions de porteur de parole. Week-end du 10 ou 11 mars : première action de porteur de parole. Créer un événement FB (et autres). Préférence dimanche : Laurent, Cyprien. Viser un marché, si possible découvert. Avantage : il y a du monde.

Groupe préparation de l'action réunions publiques (cafés). Camille. Laurent.

Sous-groupe communication. Antoine JC, Chloé, Camille, Sébastien, Luca, Cyprien. Il faudra un argumentaire (traitement d'objections). (cf MFRB qui a identifié les blocages classiques).

Remarque : on peut s'inspirer du règlement intérieur du MFRB. Ouvrir un espace où recenser tout ça.

Sous-groupe pour préparer une charte. Première action : lire et résumer pour le groupe celle de LBD. Et aussi Saillans. Mettre en forme pour nous. Se l'approprier : avoir un texte dont on puisse dire “ça c'est nous”. Julien, Cyprien.

Divers

8 mars journée internationale des droits des femmes.

Prochainement : un projet “Maison des solidarités dans le bois de Vincennes” pour le budget participatif de (tout) Paris.

Ressenti de fin de météo

  • F. Curieux : on définit un ordre du jour et on ne s'y tient pas. Réponses : on met en dernier les choses qu'il n'est pas grave qu'on ne traite pas.
  • T. Assez constructif. Ça marche. Aujourd'hui, on est arrivé à quelque chose. Grâce à la méthode. Super contente. J'espère revenir. Ça dépend de mon emploi du temps. Julien : chacun fait quand il veut/peut.
  • C. Tout va bien. Espoir qu'on avancera bien d'ici juin.
  • L. On devra bien décider chacun⋅e du temps que nous voulons donner. S'engager quand on a décidé de le faire. Déception d'aujourd'hui : certaines personnes habituées ne sont pas là.
  • C. Très content du déroulement d'aujourd'hui. Y compris bravo d'avoir discuté des points difficiles au début.
  • L. Très content de la fin de la réunion. Une fois qu'on a choisi l'arrondissement, la discussion sur les actions était très motivante. Et charte. Plusieurs personnes d'ici viendront à la réunion de l'Archipel citoyen ici même mercredi 21 février soir.
  • S. Pas de points négatifs aujourd'hui. Décibels bas. Intéressant : le rebondissement qu'il y a eu à propos du 75010. On a enfin parlé d'action. Le calendrier se précise. La rotation pour l'animation était chouette aussi.
  • J. Content qu'on ait fait une intro et une conclusion à la journée. Bonnes prises de parole et écoute. (Rotation de la facilitation : début janvier aussi).
  • C. Contente qu'on ait traité au début les sujets délicats. On s'est bien tenus à l'ordre du jour. Perspectives d'action et travail de fond, de front. Bien équilibré. Contente.
paris-reunion-2018-02-18.txt · Dernière modification: 2018/03/06 20:28 par sulian