Le wiki des listes participatives aux municipales 2020

Ce site a vocation à servir de mémoire commune pour échanger nos savoirs, expériences, informations entre groupes locaux qui se préparent dans toute la France en vue des municipales 2020.

Outils pour utilisateurs

Outils du site


fiche_1

Fiche Pratique 1 : Le cadre de la Réunion Participative

Co-Auteur : Antoine Guignier, Tristan Rechid, Julien Fond

structure_d_une_reunion_participative.jpg

Objectif

Définir le cadre de la parole et du comportement de chacun vis à vis d’autrui pour que les discussions se passent dans une bonne ambiance, sans prise de pouvoir, d’intimidation ou de violences verbales.

Principes

1- Cadre de sécurité

Le cadre de sécurité est un certain nombre de principes qui permet la parole par et pour tout le monde dans le groupe. Chaque principe est affiché dans la salle de la réunion sur une feuille A4. Les principes sont relus en début de réunion s’il y a des nouveaux Les principes sont acceptés par le groupe. Si une personne ne suit pas les principes, elle se définit comme hors du groupe.

Exemple de principes du Cadre de sécurité :

  • Respect de la prise de parole et écoute active

Ne pas couper la parole, s’écouter, ne pas faire des débats à 2 pendant que qqun parle

  • Non jugement de la parole de l’autre et bienveillance

Ne pas dire a qqun que sa proposition est nulle

  • Non dévalorisation de soi et des autres

Certaines personnes pense que leur avis n’a pas de valeur (les revaloriser). A contrario, d’autres vont critiquer telle ou telle personnes (les canaliser)

  • Chercher à se faire comprendre et non à convaincre

Au départ, les membres du groupes ont des avis différents voire contraires. Par discussion et consentement, on arrive à des propositions communes, pas en essayant de convaincre les autres de sa position initiale.

  • Vigilance et prise en compte des inégalités de situation

Faire attention a l’inclusion de tous (niveau d'éducation différents, langue..)

  • Les personnes sont les bonnes personnes au bon endroit

Même si qqun est absent, on peut démarrer la réunion du groupe et prendre des décisions qui seront effectives. Ce point permet d’éviter que les décisions soient remises en cause par une ou deux personne après la réunion. Cela n'empêche pas de rediscuter à la prochaine réunion avec l’ensemble des membres. On peut décider que certains décision importante soit prise avec un nombre de membres minimal (voir prise de décision)

Commentaire :

C’est la base qui permet des discussions apaisées dans prise de pouvoir ou intimidations des uns par les autres. Sinon au bout d’un moment, le groupe se détruit surtout avec des gens assez militants ou avec des personnes qui souhaite prendre le pouvoir.

Il est important de faire respecter le cadre par tous et de faire comprendre l’importance aux nouveaux arrivants.

S’il y a des personnes qui ne respectent pas le cadre. Il y a plusieurs niveaux d’action : Le modérateur réexplique le cadre. La personne comprend, accepte et se corrige. Donc pas de problème. La personne ne veut pas accepter le cadre. Par exemple,” je ne veux pas arreter de parler meme si mon temps de parole est dépassé, et je commence à crier sur tout le monde en les traitant de fasciste”. Le mieux est d'arrêter la réunion pour faire baisser la pression. Expliquer a la personne le cadre et lui demander s’il est d’accord pour accepter le cadre. S’il n’est pas d’accord, il ne peut participer à la réunion mais c’est son choix

2- Ordre du jour

L’ordre du jour est avant la réunion sur une platforme internet. Les parties peuvent être minutées pour éviter que ca déborde

Le mode définition de l’ordre du jour est défini par le groupe : pas avant la réunion, tour de table…

3- Modérateur.rice/Facilitateur.rice

Avant de tirer au sort on détermine la durée maximale d'un mandat. Il peut durer dix minutes, une heure voire une journée. Ensuite on lance un dé pour déterminer qui va modérer la réunion. La nième personne sur la gauche du lanceur devient la personne qui modère. Vous êtes plus de six? Il suffit de lancer deux fois le dé, il y a alors 36 résultats équiprobables possibles, on commence d'abord par 1-1 pour le lanceur ensuite 1-2 jusque 6-6. Pas de dé? On peut utiliser une pièce dans ce cas: pile c'est la première personne à gauche qui modère et face c'est la deuxième. La personne qui modère peut résigner à tous moment. Si elle démissionne ou que son mandat se termine elle relance alors le dé pour désigner une nouvelle personne.

Cette personne est garante du cadre de sécurité. Elle est particulièrement bienveillante. Bien sur elle doit être neutre dans les débats. Elle peut participer en respectant les principes de prise de paroles.

Communication visuelle

Pour demander la parole fait signe à la personne qui modère qui vous donnera la parole. D'autres signes peuvent être utilisés pour communiquer sans interrompre la personne qui parle. Il y a pour cela huit symboles utiles:

http://nomoslab.com/wp-content/uploads/2016/04/gesteNuitDebout2.png

4-Prise de parole

La prise de parole peut se faire par un bâton de parole. Quand on souhaite prendre la parole, on dit “Je prends”, quand on a terminé, on dit “je laisse”. Pendant que qqun parle, on ne coupe pas la parole, on attend de la prendre

Commentaire :

Cette méthode marche bien pour bien faire circuler la parole en gardant une possibilité d’échange. Il y a aussi la méthode de noter les prises de parole successives par une personne, mais cela ne permet pas un débat fluide en mode échange

5- Prise de décision

Le mode de prise de décision doit être défini au début du fonctionnement du groupe. il peut être amendé à tout moment. Il peut être différent en fonction du type de décision

Plusieurs méthodes existent :

  • les décisions par consentement de tout le groupe après discussions éventuellement sous forme sociocratique (tour de clarification, ressenti, objection..)
  • décision par vote majoritaire avec un certains niveau (80%, 60%..)
  • choix par vote multiples pour des choisir parmis une liste d’actions de propositions (méthode des gommette)

Commentaires :

Le mieux est de pratiquer plusieurs méthodes pour voir celles qui convient au groupe. Il faut éviter d’imposer une méthode retenue au départ si elle pose problème. Il ne faut pas avoir peur d’avoir un processus de décision formalisé. S’il n’y en a pas, ce sera la prise de pouvoir par un petit nombre. Il est également important que la transparence et l’information soit la plus forte possible (mailing des CR…)

6- Amendement par le groupe

Les groupe peut (et doit) amender les principes ci dessus en fonction du ressenti des membres et de son fonctionnement jusqu’à être à l’aise avec les principes

fiche_1.txt · Dernière modification: 2018/03/13 22:24 par romain